Autres fruits

La tomate Raf
Variété crée par une boîte française dans les années 60 (pour combattre la fusariose), c'est un croisement de Marmande et de variétés "sauvages" sud-américaines qui a vite eu du succès à Alméria (et presque uniquement là-bas) remplaçant rapidement l’excellente aussi Mutxamel (qui a été décimée par la Fusiarose)
Peu productive, mais de cycle court et résistente à la salinité, elle est idéalement adaptée à la zone d’Alméria et pour une culture d'hiver (eaux des puits saumâtres, région la plus ensoleillée d’Europe, cycle court).
Goût excellent (plus ou moins acide, sucrée et quelque peu salée en même temps je dirais), appréciée par les gourmets, qui ne vient pas que de la variété mais aussi donc des conditions particulières de sol et climat de la baie d'Alméria.
Néanmoins (comme pour les « cœur de Bouef ») il y a beaucoup des « faux » Raf (plus du 95% du total) issus d’hybrides (très productives) et des « Long life » (longue conservation, facilité de transport) assez insipides.

 

 

Le Producteur
Il s’appelle Pepe et sa famille cultive des tomates depuis les années 50 (des Mutxamel d’abord) et depuis la fin des années 60 des « vrais » Raf donc. Il s’agit d’une petite exploitation de 1,5 Ha.

Mode de culture
Culture en pleine terre sous serre non chauffée.
Pas de certification Bio. Diverses raisons :
-    Comme beaucoup d’agriculteurs il veut « avoir la main » sur son exploitation et s’il lui arrive de ne pas pouvoir contrôler une maladie ou bestiole d’une façon plus naturelle pouvoir traiter pour ne pas perdre tout.
-    L’exploitation est petite donc le périmètre nécessaire autour pour faire du Bio (autour les autres ne le sont pas) ferait que plus de la moitié ne pourrait pas être certifiée Bio.

Néanmoins depuis 5 ans pas de traitement non Bio utilisé :
-    Engrais : fumier de cheval presque exclusivement avec quelques compléments minéraux
-    Mauvaises herbes : élimination « à la main » surtout des herbes gênantes (sources de champignons ou niche pour les bestioles)
-    Champignons : utilisation de cuivre et soufre (admis en Bio) mais surtout maîtrise de la ventilation pour éviter des humidités excessives.
-    Bestioles : lutte intégré (ennemis naturels, etc..) et soufre.
-    Mouche blanche (cas particulier) : il y a 5 ans cela a détruit 50% de leurs tomates, ils ont traité mais cela n’a pas du tout marché. Depuis ils utilisent le parasite naturel Eretmocerus qui marche assez bien (seulement 4% de pertes en moyenne)
Il faut dire aussi que la culture en hiver et la variété aident aussi pas mal : beaucoup moins de bestioles en hiver et variété de cycle court qui ne donne pas trop le temps aux maladies ou bestioles de s’installer.
Depuis cette année le producteur envisage dans un futur proche la certification Bio.
Vous trouverez plus d’explication sur son site (et en français) :  
-   https://www.peperaf.com/fr/le-peperaf-raf-tomate
-   https://www.peperaf.com/fr/histoire-de-la-famille-peperaf

Quand la manger?

C'est une bonne question. Selon vos goûts, en fait. En Espagne les gens aiment bien plutôt verte, mon avis est qu'en France un peu moins.

En tout cas, comme les pâtes, plutôt "al dente" que passées recommanderont les experts.

Quelques explications et conseils (la traduction est à améliorer) aussi sur le site : https://www.peperaf.com/fr/comment-est-consomme-tomate-raf

Pourquoi on aime la mini-Raf?

Le spécialiste vous l'expliquera mieux que moi : https://www.peperaf.com/fr/la-tomate-raf-miniraf